vietvudaofrance

Les Légendes du Viêt Vu Dao

Cliquez ici pour revenir en arrière:
Les Quyens du Viêt Vu Dao.

Cliquez ici pour revenir au sommaire:
Qu'est-ce-que le Viêt Vu Dao

VIET : Vietnamien
VU : Mouvement, Danse
DAO : Voie, Discipline

VIET VU DAO = voie du mouvement vietnamien ?


Il faut commencer par éliminer le mot VIET : la traduction ne souffrira pas de l'absence de ce rajout contemporain, consécutif à "l'exportation" du VU DAO.
Une des nombreuses hypothèses veut que Vu (il faut prononcer viou) viendrait de la déformation du mot chinois WU (cinq).


La légende des 5 chevaliers
Le Vu Dao serait, à l'origine, la discipline des "5", ou les cinq disciplines enseignées au sein de l'école.
A l'appui d'une légende, les anciens établissent la naissance du Viet Vu Dao, à l'époque des Ming (15ème siècle).
Cette légende raconte l'histoire de cinq chevaliers, experts en arts martiaux, tenant leur prodigieux savoir des multiples rencontres, au hasard de leurs pérégrinations.

Chacun d'eux excellait dans l'art du combat.
Chacun dans une arme différente.

Par les aléas des poussées migratoires vers le sud du pays, ceux-ci vinrent s'établir dans la province de Phuoc Tuy. Face à l'occupation chinoise (1407-1427), ils décidèrent de rassembler leurs connaissances, transformant la synthèse en une méthode de combat redoutable.

Chacun à son tour initia les habitants de la province de Phuoc Tuy. Les résultats étaient tels, que l'occupant fut définitivement chassé des provinces du sud.

C'est ainsi que les pratiquants du Viet Vu Dao étaient rompus à la science du combat à mains nues, spécialité de l'un des experts, du maniement du fléau, spécialité du second, du bâton, où excellait le troisième, du sabre, domaine du quatrième, et de "l'intelligence" dont se servait le dernier. C'est peut-être la signification du Vu ou Wu Dao, discipline des cinq maîtres, ou discipline des cinq armes, ou encore "les cinq disciplines".


La Légende de la jeune fille de Dào

Une autre légende dit que le Viet Vu Dao naquit au 15ème siècle, après que des villageois eurent chassé les occupants chinois grâce à la complicité d'une danseuse.

Au 15ème siècle, à l'époque Ming, une jeune paysanne, du village de Dào (Hai Hung) chantait et dansait avec un charme tel qu'elle put gagner la confiance des guerriers chinois qui occupaient son hameau.

Informant ainsi ses compatriotes des projets militaires chinois, glanés çà et là, elle aida à la libération de son village.

Chacun, de nos jours, connaît le Hat à Dào (Chant de la jeune fille du village de Dào).


La légende des guerriers déguisés

Une histoire similaire fait état de guerriers, déguisés en danseuses, qui parvinrent à tromper les envahisseurs.

Réussissant à s'introduire dans le camp fortifié de l'ennemi, ceux-ci réussirent à le vaincre.

Dans les deux cas, VU viendrait de cette idée de danse.

Cliquez ici pour revenir en arrière:
Les Quyens du Viet Vu Dao

Cliquez ici pour revenir au sommaire:
Qu'est-ce-que le Viêt Vu Dao